Comment transformer le bureau en aimant du recrutement

Personne ne semble plus douter aujourd’hui du processus de transformation que connaissent les bureaux, qui se transforment en espaces de plus en plus divers et innovateurs. Dans ce contexte de changement, ils acquièrent une nouvelle fonctionnalité en tant qu’outil de recrutement, grâce à des pratiques et des mobiliers de plus en plus innovateurs, qui permettent de retenir et de capter de nouveaux talents, un bien précieux pour toute sorte d’organisation.

 

 

 Google – Comment transformer le bureau en aimant du recrutement

De nombreuses entreprises le savent bien, comme Google, -la meilleure du monde pour y travailler selon Fortune-, qui propose à ses employés des avantages allant depuis une offre de repas gourmet jusqu’à des services de coiffure, outre des espaces créatifs qui incluent des toboggans, des transats et des tables de ping-pong. Pour ne donner qu’un exemple, ses centres de Dublin de 507.000 m² proposent plus de 400 salles de réunion et même une piscine couverte de 25 mètres.

Et Google a très bien su travailler son identité corporative à travers une conception attrayante de ses installations, dans lesquelles tout le monde veut travailler. Il est vrai que cet ensemble de caractéristiques, de valeurs et de croyances, concept que certains définissent comme la « personnalité » de l’entreprise, peut se travailler pour faire du bureau un aimant du recrutement. Il n’est pas nécessaire d’être Google, il suffit de suivre quelques règles simples.

 

Danaher Mexico

Danaher México

« Un environnement de travail attrayant est une arme cruciale dans la bataille pour le talent et la recherche, afin de débloquer le potentiel des personnes », indique un article publié par Grant Thornton, renforçant l’importance du design thinking. Maintenant, comment obtient-il un environnement attrayant ? Nous proposons ici quelques lignes.

  1. Espaces en fonction des personnes

Tous les collaborateurs n’ont pas la même personnalité, et cela signifie que tous les emplacements où ils évoluent ne doivent pas être pareils. Ils doivent être adaptés aux besoins de toutes les personnes, pour leur permettre de se sentir à l’aise, heureuses et, donc, plus productives.

Les individus introvertis se sentent plus à l’aise dans des atmosphères sans bruit, qui leur permettent de « se déconnecter » des conversations de leurs collègues. Les extrovertis, en revanche, ont justement besoin d’espaces bruyants qui leur permettent de se développer librement. Cet « effet bibliothèque », comme en parle El País, permet que de nombreux free-lance, par exemple, aient besoin de se rendre dans des espaces partagés pour mieux effectuer leurs fonctions.

 

 

En tenant compte de tout ceci, il est recommandable de créer des zones avec des fonctionnalités différentes, afin que les collaborateurs se réunissent en équipe ou pour leur permettre de s’isoler du bruit et e pouvoir travailler seuls et sans distraction.

 

  1. Décoration stratégique

L’idée est d’utiliser la marque comme un élément supplémentaire dans la décoration et de penser à la fonctionnalité stratégique de la couleur. Les spécialistes concluent que les espaces conçus en fonction de la couleur peuvent aider à améliorer la productivité et le bien-être des employés, tout en améliorant la communication de marque.

 

 

Une récente étude de l’Université du Texas, publiée par Entrepreneur, a découvert que les bureaux gris, beige et blancs induisaient des sentiments de tristesse et de dépression chez les femmes. Les hommes, pour leur part, éprouvaient des sentiments sombres face aux bureaux basés sur le pourpre et l’orange.

Les plus osés proposent de souligner la mission, la vision et les valeurs sur les murs pour en casser la monotonie et mieux transmettre la culture corporative aux personnes, y compris chez les possibles candidats. Tout cela, sans avoir à effectuer de grands changements qui représenteraient un budget significatif.

  1. Une première impression d’impact

« Il n’y a jamais une seconde occasion pour causer une première bonne impression » répétait souvent l’écrivain Oscar Wilde. Il en est de même pour les zones de travail, et quand un candidat se présente pour un poste dans la société, la première impression qu’il en a sera définitoire et peut influencer sa décision finale.

Pour y parvenir, il faut travailler intensément la zone qui sera vue en premier en entrant depuis l’extérieur. Si c’est la réception, elle doit inclure un bureau frappant, montrer explicitement le logo corporatif, et avoir des personnes aimables, capables de guider efficacement la personne vers le lieu où elle se rend.

 « L’environnement du bureau peut être très puissant dans la décision d’un candidat sur l’organisation. Ce qui se centrait autrefois sur la productivité inclut maintenant une touche de satisfaction et de collaboration », commente Sara Pollock, responsable de Marketing de ClearCompany, dans un article publié dans son blog.

  1. Éléments perturbateurs

En tenant compte du fait que les zones pensées en fonction du bien-être du travailleur sont de plus en plus récurrentes, -les chiffres indiquent que les employés heureux sont plus productifs-, si l’on veut obtenir un bureau impactant qui parvient à « chasser » les talents, il est nécessaire d’apporter un contact personnel en partant de cette idée. Les options pour y parvenir sont infinies, et vont depuis des salles de loisir jusqu’à des zones pour faire de l’exercice. Ce qui est important, c’est que cela aille de pair avec l’identité de chaque ambiance de travail. Cela doit être un lieu perturbateur, mais en ligne avec les valeurs de l’organisation.

 

atraer el talento

 

« La mise en œuvre de différents éléments de conception peut affecter de manière significative l’état d’esprit et la santé d’une personne. Que ce soit en ajoutant des éléments naturels ou en utilisant des lumières, les architectes et les designers peuvent créer, avec n’importe quel budget, des espaces de travail qui favorisent la santé », commente Lisa Bell-Reim, architecte et associée d’Oculus Inc, dans une note d’Interiors and Sources.

 

  1. À la recherche de la collaboration

Chez Ofita, nous l’avons indiqué à de nombreuses reprises : les lieux de collaboration, qui séparent les anciennes barrières entre un bureau et un autre, sont actuellement la tendance. Et si l’on veut capter le meilleur des candidats, l’entreprise doit en tenir compte, en particulier si elle s’adresse aux nouvelles générations : les Millennials et la Génération Z.

 

evolución espacios de trabajo

Une étude de British Land publiée par Grant Thornton indique que les zones communes « sont une priorité pour la génération du millénaire » et 95% les inclut comme l’une des caractéristiques clé que devrait inclure le « bureau idéal ».

 

2018-05-31T18:04:19+00:00

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información. ACEPTAR

Aviso de cookies
¡Contacta con nosotros!
Referentes en diseño y equipamiento de espacios de trabajo y colectivos desde 1969.